Recette de fantastiques raviolis au potiron faits maison

Spaghetti, macaroni, penne, tortellini, sans ces quatre types de pâtes, la vie serait impensable pour moi. En pensant de raviolis, vous pensez inévitablement à une grande boîte jaune-rouge qui a été (ressentie) à chaque festival de rock, à chaque manifestation de camping et pour certains même dans le garde-manger de leur cuisine depuis plusieurs centaines d’années. Vous pouvez faire vous-mêmes des raviolis si vous possédez d’une machine à pâtes.

Ingrédients pour la garniture des raviolis au potiron (6 personnes en entrée) :

  • 1 gros oignon
  • 400 g de potiron noix de beurre
  • 5-6 Amarettini
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 2 cuillères à soupe de parmesan (râpé)
  • 1 gros jaune d’œuf
  • 1 cuillère à soupe de chapelure
  • sel
  • poivre du moulin

Ingrédients pour la mousse de pommade :

  • 1 échalote
  • 125 ml de vin blanc
  • 200 ml de crème
  • 25 g de beurre
  • quelques feuilles de sauge

Ingrédients pour la pâte des pâtes :

  • 250 g de farine de blé type 00 – alternativement type 405 ou farine de blé à double prise,
  • 3 œufs
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 jaune d’œuf (fouetté – à coller)

Préparation :

Pour la pâte, mélangez tous les ingrédients dans un bol avec le crochet à pâte du robot ménager pour former une pâte lisse et élastique. Pétrissez la pâte sur un plan de travail bien fariné pendant quelques minutes encore avec vos mains. Enveloppez-le ensuite dans un film plastique et laissez-le reposer au réfrigérateur pendant 30 minutes. Ensuite, il faut d’abord faire tourner la machine à pâtes avec un réglage qui produit des feuilles de pâte d’environ 3 mm d’épaisseur. Pliez les longues feuilles de pâte trois fois (superposez-les en zigzag) et faites-les tourner à nouveau dans la machine.

Répétez cette procédure trois fois, puis réglez la machine sur l’épaisseur la plus fine (moins de 1 mm) et tournez la pâte pour la dernière fois. Disposez les feuilles de pâte qui ont maintenant été produites sur un plan de travail légèrement fariné. Tout cela est bien sûr une question de pratique, vous apprendrez comment utiliser la machine au fil du temps et aussi quelle doit être la consistance de la pâte.

Pour la farce des raviolis, il faut d’abord peler le potiron, enlever les pépins et couper la chair en morceaux. Faites-les cuire dans un peu de bouillon de légumes jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Faites chauffer un peu d’huile d’olive dans une casserole, faites-y revenir l’oignon finement haché jusqu’à ce qu’il devienne transparent, ajoutez le potiron cuit. Ecrasez les amarettini et mettez-les dans une moulinette avec le parmesan râpé et le jaune d’œuf, salez et poivrez et mélangez-le tout finement. Pour rendre la garniture bien crémeuse, ajoutez une ou deux cuillères à soupe de chapelure au mélange.

Fouettez un œuf. Placez une cuillerée de la garniture sur chacune des bandes de pâte à intervalles d’environ six centimètres, badigeonnez les espaces entre elles avec l’œuf battu, puis placez une deuxième bande de pâte par-dessus et pressez-la contre les zones recouvertes d’œuf. Coupez en carrés réguliers ou découpez avec des moules existants. Comme alternative, il est recommandé d’utiliser des raviolis en coupe.

Laissez tremper les raviolis au potiron dans une grande quantité d’eau salée pendant 3-4 minutes seulement.

Pour la mousse de pommade, épluchez l’échalote et coupez-la en cubes très fins. Hachez grossièrement une partie des feuilles de sauge. Dans une petite casserole, faites revenir l’échalote dans un peu de beurre jusqu’à ce qu’elle devienne translucide, puis ajoutez la sauge hachée. Déglacer avec le vin blanc, porter à ébullition et réduire de moitié à l’ouverture. Ajoutez la crème et portez brièvement à ébullition. Passez la sauce à la sauge à travers un tamis fin. Saler et poivrer, ajouter le beurre à la sauce et fouetter avec une baguette magique jusqu’à ce qu’elle devienne mousseuse.

Faites rôtir les graines de courge sans graisse dans une poêle et assaisonnez-les avec du sel de mer. Arrangez tout ensemble, c’est prêt.

L’avantage du noyer cendré est son petit noyau et sa forte teneur en viande. Il est également rapide à nettoyer, facile à peler et rapidement cuit une fois cuit.

Comment faire des conserves de fruits ?
Des desserts frais et fruités pour l’été !